Samedi et Dimanche à votre disposition les actes des apôtres

Publié le par Paroisse saint-aldric

50x50-150x150.jpgLe meilleur roman historique de ces dernières années

Le récit que vous allez lire à beau avoir été écrit dans les années 80 (celles du début de notre ère), il a beau faire partie d’une collection connue pour son sérieux et réputée à tord comme austère (la Bible), il n’en possède pas moins toutes les qualités requises pour devenir, peut être, le meilleur roman que vous aurez lu ces dernières années ! Actions, rebondissements, voyages, joutes oratoires se jouxtent et jalonnent les Actes des Apôtres en autant de péripéties propres à relancer votre lecture.

Comme tout roman, le livre des Actes des Apôtres a ses héros. Il réunit une galerie de personnages variés : des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, des bons, des méchants. Pierre, et surtout Paul, sont les personnages principaux de cette histoire autour desquels évoluent nombre de personnages plus secondaires : Jean, disciple bien aimé de Jésus et compagnon de Pierre ; Etienne, choisi parmi les chrétiens comme diacre et premier disciple de Jésus à mourir martyr ; Priscille et Aquilas qui, revenant de Rome, croisent le chemin de Paul ; le centurion Corneille, premier parmi les non-juifs à devenir chrétien ; etc…

En filigrane de ces personnages, une autre figure se dessine pour désigner le véritable héros du livre : la Parole. La Parole sortie de la bouche de Dieu, venue toucher le cœur des croyants, puis annoncée au monde. Invisible, elle est pourtant partout présente du début à la fin, relayée par les témoignages des chrétiens. Insaisissable, mais c’est elle qui fait l’unité des personnages et de l’histoire. La Parole est le vrai héros qui se répand de Jérusalem jusqu’à Rome entre l’an 30 et l’an 63, dates qui marquent les limites chronologiques du récit. La Judée (Jérusalem) est gouvernée à cette époque par une série de préfets romains successifs, à l’exception notable d’une courte période de trois ans durant laquelle l’autorité civile et politique sera confiée au seul roi Hérode Agrippa I (41-44), adoubé par Rome. La Galilée (Nazareth, Cana, Tibériade, etc…) a connu un sort un peu différent. Placée sous l’autorité d’Hérode Antipas (celui qui fit trancher la tête de Jean Baptiste) puis d’Hérode Agrippa, la Galilée passe sous la férule romaine en 44.

De l’avis quasi unanime des spécialistes, l’auteur des Actes des Apôtres est l’évangéliste Luc, en qui la tradition a vu un compagnon de route fidèle de Paul.

Enfin, avant que vous ne commenciez d’ouvrir le livre, il n’est pas inutile de mettre en avant cette dernière qualité du récit : cette histoire a été entièrement rédigée sur la base de faits réels !

Commenter cet article